Axes cliniques

Paysage des sites hospitaliers

La métropole bordelaise compte plusieurs cliniques privées prenant en charge les patients atteints de cancer, un Centre Hospitalo-Universitaire (CHU) et un Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC), l’Institut Bergonié. Ces centres travaillent en collaboration afin de pouvoir garantir le meilleur traitement aux patients orientés vers ces structures de soin.

Le CHU de Bordeaux est réparti sur 3 sites de la métropole : l’hôpital Pellegrin, l’hôpital Saint-André ainsi que l’hôpital Haut-Lévêque. Les patients sont orientés vers ces différents centres selon la pathologie à traiter.

Le traitement du cancer représente 25% de l’activité médicale réalisée dans les différents services du CHU. Les départements (chirurgie, radiothérapie, oncologie médicale, radiologie, biologie, pathologie …) collaborent pour dispenser les meilleurs soins possibles à leurs patients. Plus récemment, la structuration du cancer au CHU a évolué vers la création d’un centre universitaire intégré de cancérologie, conçu comme un centre complet de cancérologie, regroupant tous les membres du personnel impliqués dans les soins et la recherche.

L’Institut Bergonié, centre de lutte contre le cancer (CLCC), regroupe un grand nombre de spécialiste en oncologie qui possède une longue expérience dans des domaines d’intérêts pour le SIRIC. En outre, l’expertise de l’Institut Bergonié en matière de traitement du cancer a été reconnue à travers de multiples certifications, telles que le centre de référence pour le sarcome, le centre d’essais cliniques CLIP² (Centre Labellisé INCa Phases Précoces) et l’unité de coordination UCOG pour l’oncologie gériatrique. En 2017, l’Institut Bergonié a reçu le label AFNOR (Contrôle de la qualité de la recherche).

Quelques points notables sur les spécificités de Bordeaux

Les centres de soins de Bordeaux bénéficie d’une expertise particulière et d’une reconnaissance à l’échelle nationale dans plusieurs domaines en cancérologie, dont voici quelques exemples :

Sarcomes

Les patients atteints de sarcomes (cancers des tissus mous) sont principalement orientés vers l’Institut Bergonié, centre de référence sarcomes. En 2018, 985 patients ont été vus en consultation dont 186 d’entre eux ont été inclus dans 36 études.

Pédiatrie

Les enfants de moins de 18 ans sont orientés vers le CHU de Bordeaux. En 2018, 140 patient ont été soignés dans le service d’oncologie pédiatrique dont 80% dans des protocoles. 65 études sont actuellement ouvertes dans le service.

Bordeaux, incubateur de recherche clinique

L’accès aux traitements innovants permet au patient de bénéficier du meilleur soin possible pour sa pathologie. Plusieurs dispositifs nationaux existent en France pour favoriser l’accès à ces traitements.

Depuis 2010 l’INCa (Institut National Contre le Cancer) labellise notamment pour 5 ans des centres d’excellence pouvant mener des essais cliniques de phase précoce : les centres CLIP².

Il s’agit de centres investigateurs spécialisés dans les essais précoces de nouveaux médicaments, provenant de laboratoires pharmaceutiques, de sociétés de biotechnologies, mais également de laboratoires académiques. Ils bénéficient d’un soutien logistique et financier de l’Institut en vue de se hisser au plus haut niveau international de qualité dans la réalisation d’essais cliniques de phase précoce.

Pour la période 2019-2024, l’Institut Bergonié obtient de nouveau la labellisation CLIP² coordonné par le Professeur Antoine Italiano. Le centre de phase précoce en cancérologie pédiatrique du CHU de Bordeaux coordonné par  le Docteur Stéphane Ducassou est également labellisé.

Cet ensemble forme le CLIP² : Cancer Innovation Nouvelle-Aquitaine (CIA).

Le Centre de Ressources Biologiques de Bordeaux (CRB)

Un CRB est une plateforme technique gérant la conservation d’échantillons biologiques humains pour faire progresser la recherche scientifique et médicale. Celui de Bordeaux est localisé dans le bâtiment du Tondu du groupe hospitalier Pellegrin.

Le CRB plurithématique a pour mission principale d’apporter une aide aux chercheurs souhaitant constituer des collections d’échantillons biologiques humains dans le cadre de projets de recherche (recherche clinique, recherche fondamentale, recherche translationnelle, recherche biotechnologique, ).

La tumorothèque du CHU de Bordeaux a été créée en 2003 grâce au financement DHOS/INCa. Elle est rattachée au service de Biologie des Tumeurs du CHU de Bordeaux (Pr JP Merlio).

Elle concerne les prélèvements du CHU de Bordeaux et de la Région Aquitaine dans le cadre de la tumorothèque régionale sanitaire commune avec l’Institut Bergonié.

Environ 75 % des congélations « sanitaires » solides sont stockées dans cette structure. Les locaux et équipements du service de biologie des tumeurs- tumorothèque sont mutualisés avec le service d’hématologie cellulaire (Pr FX Mahon) pour constituer le site CHU de la plateforme INCa de génétique moléculaire des cancers.

Outre la réalisation rapide des analyses sanitaires, ceci permet une gestion optimale, la qualification technique des échantillons, la réalisation de produits dérivés (coupes, acides nucléiques, protéines), l’inclusion dans des protocoles de recherche clinique ainsi que la distribution d’échantillons caractérisés sur le plan phénotypique et génétique.

Le service de biologie des tumeurs est situé sur le site du CHU Haut-Lévêque.